CONTACT
Nouvelle-Zélande

Kapiti Island

Texte

ÉTAPE

L'île aux Kiwis et aux Maoris

Kapiti Island est un sanctuaire de renommée internationale pour les oiseaux endémiques de Nouvelle-Zélande, et particulièrement du kiwi « Petits Pois », qu’on ne trouve plus qu’ici à l’état sauvage.

ACTIVITÉS

Soirée avec une famille maori

La réserve de Kapiti Island est tenue par une famille maori, et vous passerez la soirée en sa compagnie, l'occasion d'en apprendre plus sur leurs traditions, ainsi que sur l'histoire de l'île depuis les années 1800.

Apprécier une soirée avec une famille maori sur Kapiti Island - Nouvelle-Zélande | Au Tigre Vanillé
Observation des kiwis sur Kapiti Island - Nouvelle-Zélande | Au Tigre Vanillé

Marcher dans la nuit pour observer les kiwis

Griffe_Noire_pop_up

Une promenade de nuit à la recherche des Kiwis commence vers 21h. Il y a environ 1200 Kiwis « Petits Pois », ou « Pukupuku » en Maori, sur Kapiti Island et cette balade d’environ 1h – 1h30 est votre meilleure chance de voir évoluer ces oiseaux sans prédateurs, dans leur habitat naturel. Une expérience inoubliable!

HÉBERGEMENTS

Dormir sur Kapiti Island

Vous logerez dans la seule structure existant sur Kapiti Island. Plus qu’un hébergement, il s’agit d’une véritable expérience. Vous serez logés soit dans de grandes tentes confortables, soit dans des cabanes.

Pour cette nuit, l’hébergement n’est pas privatif et les salles de bains sont partagées… mais l’expérience vaut clairement le petit sacrifice sur le confort !

Greenmantle Estate

Située sur la Kapiti Coast, cette très belle demeure est tenue par Laeticia et Ralph, un couple italo-kiwi.

Cinq chambres se trouvent dans la maison principale et deux suites spacieuses dans un bâtiment annexe. Les chambres sont agréablement décorées avec des œuvres d’art que le couple a chiné lors de ses différents voyages.

Greenmantle Estate dispose d’une piscine extérieure chauffée, un magnifique jardin arboré et un jacuzzi intime situé au milieu de la forêt.

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.