CONTACT
Mongolie

Vallée de l’Orkhon

La vie des steppes

ÉTAPE

La vie des steppes

Sur les deux rives de l’Orkhon s’étend une vaste zone de pâturages ponctuée, ici et là, par des vestiges archéologiques remontant au VIe siècle. Vous êtes ici dans le berceau du nomadisme mongol, la vallée de l’Orkhon.
Au creux des vallons, au détour des rivières, se blottissent les yourtes qui abritent les familles des éleveurs qui perpétuent un mode de vie traditionnel. En totale liberté, les troupeaux de chevaux, de yacks, de moutons et de chèvres évoluent dans ces espaces préservés.

ACTIVITÉS

Balade jusqu'aux chutes de l'Orkhon

Au cœur de la steppe, le courant de la rivière Ulaan Tsutagalan prend soudain de la vitesse avant de se jeter sur la roche noire d’une cascade impressionnante : vous voici devant les chutes de l’Orkhon.

Descendez le long des parois jusqu’au pied des chutes et appréciez en chemin les arbres et fleurs qui profitent de l’abondance d’eau pour se développer.

Balade vers les chutes de l'Orkhon - Mongolie | Au Tigre Vanillé
Introduction au chamanisme mongol - Mongolie | Au Tigre Vanillé

Découvrir le chamanisme mongol

Griffe_Noire_pop_up

Le chamanisme fait partie intégrante de la culture mongole. Rencontrez l’un de ces initiés et découvrez les pouvoirs de la Terre Mère.

Trek dans le parc des Huit Lacs

Nous vous proposons un trek de quatre jours dans le parc des Huit Lacs, atteignable depuis la vallée de l’Orkhon et lors duquel seuls les murmures du vent et de la nature an vous accompagneront.

Atteignable uniquement à pied ou à cheval, cette région formée par d’anciens volcans recouverts à présent de forêts de mélèzes offre une escapade authentique avec logement chez les nomades.

Vue aerienne d'un volcan verdoyant - Mongolie | Au Tigre Vanillé
Nomde devant son chameau dans le désert - Mongolie | Au Tigre Vanillé

Partager la vie des nomades

Griffe_Noire_pop_up

Pendant quelques jours, nous vous proposons de vous immerger dans la culture nomade et de partager le quotidien d’une famille vivant dans ces espaces immenses et purs.

Monastère de Tovkhon, le repère de Zanabazar

Une marche d’environ 1h30 vous mène au sommet de la montagne où se trouve le monastère de Tovkhon. Appréciez au sommet la splendide vue sur les vallées environnantes.

Le monastère comptait 14 temples, dont le premier fut construit en 1653 par Zanabazar, premier Bogdo Gegeen de Mongolie, grand intellectuel et sculpteur du 17ème siècle. Cet ermitage lui servait de refuge loin des affres de la cour. Il y trouvait son inspiration pour ses créations artistiques d’un style unique et se retirait dans les grottes alentours pour méditer. Aujourd’hui encore les lieux attirent des moines en retraite.

Monastère de Tovkhon - Mongolie | Au Tigre Vanillé

HÉBERGEMENTS

Ursa Major Geolodge

Dans le cocon blanc de votre yourte aux poutres orangées, bijou de l’architecture nomade mongole, enveloppez-vous de la chaleur du poêle allumé pendant les nuits fraîches et du parfum d’encens aux aiguilles de pin concassées.

Le Ursa Major Geolodge se compose de 15 à 20 yourtes de 28m2, joliment décorées avec des matériaux traditionnels, et aménagées pour assurer un grand confort: lits king-size ou lits individuels séparés, couverture en poil de chameau, meubles peints avec des motifs traditionnels colorés, poêle central et service à thé. Toutes les yourtes sont exclusivement réservées pour deux personnes maximum.

Il n'y a pas d'eau courante sur le site, la toilette quotidienne se fait grâce à un service de serviettes chaudes aux huiles essentielles qui sont apportées le matin dans la yourte. Une yourte spéciale appelée « Hair Cocoon » vous permettra de vous faire laver les cheveux « à la théière » par une hôtesse mongole. Les WC sont des toilettes sèches installées dans des cabanes en bois ou tentes autour du campement.

Dans une yourte chez l'habitant

Faites l’expérience de l'incroyable hospitalité d'une famille mongole!

Vous serez logés dans une yourte attenante à celle de la famille. Celle-ci comprend jusqu’à 4 lits ou matelas.

Il y a un peu d’électricité, fournie par des panneaux solaires, ce qui est suffisant pour permettre un éclairage une fois la nuit tombée, mais guère davantage !

Pour les douches, rares sont les familles qui en disposent. La manière la plus courante de se laver reste la rivière ou le puits, toujours proches du campement. Les toilettes sont la nature alentour…

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.