CONTACT
Égypte

Abou Simbel et le lac Nasser

Abou Simbel et le lac Nasser

ÉTAPE

Temples sauvés des eaux

Pour réaffirmer que la Nubie faisait partie intégrante de l’empire égyptien, Ramsès II fit édifier deux temples magnifiques à Abou Simbel, tout au sud de l’Egypte. Le problème ? C’est que quelques milliers d’années plus tard, la construction du barrage d’Assouan menace de plonger ces sites sous l’eau ! Grâce à l’UNESCO, dans les années 1960, un grand projet a permis de préserver ces monuments : ils ont été découpés, déplacés et remontés, pièce par pièce… Cette région au sud d’Assouan mérite donc d’être visitée !

ACTIVITÉS

Découvrir les deux temples d'Abou Simbel

La plupart des voyageurs consacrent une seule journée à cette visite, mais nous conseillons d’y rester un peu plus. Si vous restez une nuit sur place, vous aurez en effet la chance de voir les rayons de l’aube venir éclairer l’intérieur du sanctuaire. Et ce n’est pas un hasard, l'orientation de l’édifice a été pensée ainsi, pour que le temple soit éclairé de l’intérieur. Le 21 février et le 21 octobre, les rayons parviennent même jusqu’au sanctuaire le plus reculé.

Visitez d’abord le grand temple voué au culte d'Amon, de Rê, de Ptah et de Ramsès II déifié. Construit à l'origine dans la colline de Méha, il est en grande partie taillé dans la roche et se compose d’une impressionnante façade de quatre statues colossales de Ramsès II assis. Allez ensuite au temple plus petit de Néfertari, le premier sanctuaire jamais dédié en Egypte à une épouse royale ! La reine y est représentée sous la forme de la déesse Hathor.

Temple d'Abu Simbel, Egypte | Au Tigre Vanillé
Temple d'Amada, Egypte | Au Tigre Vanillé

© Flickr, Mr. Dennis G. Jarvis

Le temple d'Amada

Petite bâtisse isolée qui n’impressionne pas par son aspect extérieur, le site d’Amada dédié au dieu Amon abrite pourtant des monuments importants et des scènes peintes d’une grande qualité. Il fait partie des monuments qui ont été déplacés lors de la construction du barrage d’Assouan pour se sauver des eaux !

Temple de Ouadi-es-Seboua

Le temple de Wadi el Seboua témoigne de la volonté de Ramsès II de ponctuer le cours du Nil en Nubie d’édifices à sa gloire. Wadi el Seboua signifie la « Vallée des Lions » et fait référence à l’allée de sphinx qui mène au temple. Le sanctuaire se trouve dans un site grandiose, entre lac et désert, non loin d’une petite oasis plantée d’arbres fruitiers. Par un petit sentier, vous parviendrez ensuite au temple de Dakké, dédié au dieu Thot.

Temple de Ouadi-es-Seboua, Egypte | Au Tigre Vanillé

© Flickr, Mr. Dennis G. Jarvis

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.