CONTACT
Iran

Bam, Rayen et Mahan

Les cités oubliées du désert iranien

ÉTAPE

Les cités oubliées du désert iranien

Au cœur du désert implacable, sur la route d’anciennes caravanes, les villes et vestiges émergent telles des oasis au cœur d’un paysage inhospitalier.

C’est ici pourtant que furent érigées parmi les plus imposantes citadelles de pisé, de fastueux jardins et palais, avec en toile de fond les montagnes Hesar culminant à plus de 4000 mètres.

ACTIVITÉS

Bam, envers et contre tout

Fleuron de l'Unesco, la plus vaste construction en pisé du monde, gigantesque citadelle sur la route de la soie, Bam resta en activité jusqu'en 1850.

En décembre 2003, un terrible séisme l'anéantit ainsi qu'une partie de sa population. Dès lors, on ne cesse de travailler à la reconstruction de la belle.

Déambuler dans ses ruelles tient du rêve éveillé, le tout teinté d'une certaine mélancolie.

Cité du désert de Bam - Iran | Au Tigre Vanillé
Cité du désert en pisé de Rayen - Iran | Au Tigre Vanillé
Se perdre dans le labyrinthe de Rayen

Cette "petite sœur" de Bam, vieille de plus de mille ans, jouit d'une conservation presque mystérieuse malgré les invasions et calamités naturelles qui se sont déchaîné sur ses murs de pisé.

Entre montagne et désert, elle offre un dédale de ruelles et remparts dans lesquels on aime à faire des découvertes à chaque angle de maison.

A la fraîche dans l'oasis de Mahan

Véritable oasis entre montagnes enneigées et désert, la ville de Mahan est toute dédiée au Shah Nematollah Vali fondateur d'un ordre de derviches toujours actuel.

Son mausolée aux faïences raffinées, environné d'un des plus beaux jardins d'Iran, promet une visite délicieuse dans l'une des plus belles réalisations architecturales du pays.

Coupole bleu du mausolée de Mahan - Iran | Au Tigre Vanillé
This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.