CONTACT
Le blog du Tigre Une fenêtre sur l'ailleurs
Retour à la liste des articles


Où voyager cet été ? Au bon endroit au bon moment

5 juillet 2021

On ne vous apprendra rien en vous disant que la pandémie de covid complique grandement les déplacements et qu’elle impactera donc forcément vos voyages… Il existe néanmoins de nombreuses destinations qui restent accessibles. Ce d’autant plus depuis les assouplissements du Conseil Fédéral du 26 juin dernier en ce qui concerne les retours en Suisse.

Mais il faut savoir aussi que les circonstances ont rendu certaines destinations bien plus intéressantes qu’elles ne l’étaient auparavant ! Loin des masses de touristes habituellement présentes, vous pourrez en effet profiter de voir, ou revoir, certains lieux sous un tout autre angle.

Au-delà des questions de restrictions liées à la pandémie, il faut aussi rester attentif aux saisons. Dans certains endroits l’été est synonyme de chaleurs étouffantes et, dans d’autres, les pluies peuvent rapidement devenir diluviennes et s’étendre sur plusieurs semaines.

Alors entre covid et climat, où est-il bon d’aller pour se réjouir de son été ? Tour d’horizon des cinq continents.

L'Europe : pratiquement comme avant

Pour certaines nations européennes, le tourisme représente une part importante des revenus économiques. Alors s’assurer de pouvoir ouvrir son pays lors de la saison touristique devient chose indispensable.

C’est le cas de la Grèce où il est possible de se rendre sur présentation à l’entrée d’un test antigénique ou PCR (aucune restriction pour les vaccinés). Le pays offre une variété de paysages grandioses qui s’étendent des montagnes à la mer. Entre les îles des Cyclades ou l’intérieur des terres du Péloponnèse, il y a de quoi donner envie : sites archéologiques parmi les plus impressionnants au monde, terroir et cuisine méditerranéenne, villas de rêve ou encore la possibilité de caboter d’île en île à bord de voiliers traditionnels.

Péloponnèse, Grèce | Au Tigre Vanillé

Photo : Acrocorinthe, Grèce (Deniz Ates, Au Tigre Vanillé)

Deuxième destination, l’Italie. Un test antigénique en pharmacie suffit pour ceux qui ne sont pas vaccinés et qui souhaitent s’y rendre par voie de terre. Elle est d'autant plus accessible du fait de sa proximité avec la Suisse et offre une quantité de culture au mètre carré qu’on ne retrouvera pas ailleurs. Pensez à Venise, la légèreté d’un concerto de Vivaldi dans une église baroque, déboucher sur une place déserte au fil d’une promenade sans but. Sinon, la Toscane, ses mille chemins qui zigzaguent entre champs, vignes et cyprès, ceux-là mêmes qui ont inspiré l’art de Michel-Ange, de Vinci et Dante.

Enfin, pour ceux qui seront attirés par des saveurs plus tropicales, les Îles Canaries ou Madère offrent des climats printaniers et des végétations luxuriantes qui raviront les amateurs de plages ou de randonnées. Une île comme Ténérife offre, à titre d’exemple, le luxe d’un contraste entre une plage animée et la possibilité de randonner dans un silence profond à plus de 3000m d’altitude dans des paysages volcaniques qui rappellent les débuts du monde.

Venise, Italie | Au Tigre Vanillé

Photo : Venise, Italie (Francine Milea, Au Tigre Vanillé)

L'Afrique : des conditions rares

S’il y a une région qui réunit toutes les conditions, c’est bien l’Afrique australe ! L’été, le climat se rapproche de celui qu’on pourrait avoir lors de nos fins de printemps : doux la journée et frais de nuit.

Habituellement, ces destinations sont très prisées, les hôtels et autres installations touristiques sont limitées et nécessitent d’être réservées plusieurs mois à l’avance. Ce qui a cessé d’être le cas depuis le début de la pandémie. On pourra donc facilement visiter la Namibie, le Botswana ou le Zimbabwe, réputés pour leurs vastes espaces, mille feuilles de dunes de sable et faune sauvage. Mais ce sont aussi l’Afrique du Sud, la Tanzanie, le Mozambique ou encore les Seychelles qui sont ouverts aux Suisses et qui offrent toutes sortes de possibilités de safaris, d’émerveillements face à la nature et de séjours en bord de plage.

Certains pays restent toutefois plus difficiles d’accès ou ont fermé leurs frontières, comme c'est le cas du Malawi.

Tigre en Tanzanie | Au Tigre Vanillé

Photo : Tanzanie (Michel Hoffer, Au Tigre Vanillé)

En Amérique : la saison des Andes

En ce qui concerne le Nouveau Continent, la saison se prête plus particulièrement à la région des Andes. Vous pourrez donc vous rendre au nord du Chili, en Bolivie, en Équateur ainsi qu’en Colombie, pays dont les restrictions liées au covid restent raisonnables (tests PCR pour non-vaccinés). Ceux qui souhaitent passer quelques jours dans une hacienda colombienne ou alors prendre de l’altitude dans les déserts de sel boliviens pourront se réjouir d’une rare expérience de quiétude.

Quant à l’Amérique centrale (Costa Rica ou encore Panama) ou la mer des Caraïbes (Cuba), elles sont sujettes aux pluies et aux ouragans jusqu’en septembre et restent donc déconseillées. D’autres destinations, tels l’Argentine ou le Pérou, restent encore difficiles d’accès pour des raisons sanitaires.

Moyen-Orient : saison (très) chaude

Avec des températures qui dépassent généralement les 35°C, les pays du Moyen-Orient ont toujours représenté des destinations difficiles d’accès en été. Il est donc préférable de repousser son voyage à l’automne pour visiter l'Iran ou l'Égypte, voire à l’hiver pour une destination comme Oman où les chaleurs sont encore plus présentes.

Ruines en Jordanie | Au Tigre Vanillé

Photo : Pétra, Jordanie (Silvia Fabbri, Au Tigre Vanillé)

La Jordanie étant sensiblement moins chaude (entre 30 et 35°C), ell pourrait constituer une opportunité assez rare de visiter les fameux sites de Pétra ou le désert du Wadi Rum, vides des touristes qui s’y rendent habituellement le restant de l’année.

L’Asie : entre moussons et frontières fermées

Les frontières d’Asie orientale ou du Sud-Est restent encore majoritairement fermées, ou leur passage est soumis à des restrictions particulièrement contraignantes. Dans ce dernier cas : la Thaïlande, où plusieurs tests PCR sont requis, accompagnés d’une obligation de demeurer deux semaines sur l’île de Phuket avant de pouvoir se rendre dans le reste du pays.

D’autres pays ont tout simplement fermé leurs frontières, à l’image du Bhoutan, de la Chine ou du Japon. Le seul endroit accessible reste, en somme, les îles des Maldives et ses plages paradisiaques.

Montagnes au Népal | Au Tigre Vanillé

Photo : Hubert Vereecke, Au Tigre Vanillé

This entry was posted in . Bookmark the permalink.